Pierre & Vacances, après la pluie le beau temps

Pierre & Vacances est le premier exploitant européen de résidences et de villages touristiques.

Domaine d’activité

Pierre & Vacances exploite en grande majorité des résidences et des villages de vacances (90,7%) : il gère ainsi plus de 45.000 appartements et maisons répartis entre les enseignes Pierre & Vacances, Pierre & Vacances villages clubs, PV Premium et Maeva, Center Parcs et Sunparks, Aparthotels Adagio et Villages Nature.

Le reste de son activité (9,3%) est consacré à la construction et à la vente de résidences auprès de particuliers et d’investisseurs institutionnels ainsi que la vente de résidences pour seniors actifs.
L’entreprise est en grande partie implantée en France (63,4%), Pays Bas (15,2%), Belgique (8,2%), Allemagne (8,1%), Espagne (4,8%) et en Chine (0,2%).

Elle est contrôlée à 49,8% par la Société D’Investissement Touristique & Immobilier SA (société française) et à 10% par le chinois Hainan.

Quelques chiffres

Sur neuf mois, l’activité du groupe est en hausse de 14,6% à 1,109 milliard d’euros. Le groupe anticipe d’ailleurs un chiffre d’affaires en croissance à données comparables sur le quatrième trimestre pour l’exercice 2018/19.

Enfin, dans le détail, le groupe s’est félicité de la bonne dynamique de ses résidences Adagio (+8,8%).

Perspectives

Récemment, le fondateur, âgé de 82 ans a accepté de confier la direction de l’entreprise à Yann Caillère, personnalité réputée dans le monde du tourisme, ayant notamment travaillé chez Disneyand Resort Paris, Pullman et chez Accord.

Depuis fin 2012, Pierre & Vacances affiche de mauvais résultats et un vaste plan de restructuration, nécessaire, a donc été engagé depuis deux ans afin de réduire ses coûts de fonctionnement.

La division Tourisme s’est repositionnée dans le haut de gamme et a renforcé son développement numérique, à la traîne depuis plusieurs années.

Le pôle immobilier fait aussi office d’ajustements, et un plan visant à améliorer sa rentabilité a été mis en place. Ce nouveau plan inclut une accélération progressive de la marge opérationnelle soutenue par une diminution des coûts du groupe (avec un objectif de réduction de 8% des frais de siège, soit 20M d’euros économisés d’ici 2022).

Conclusion

L’action a perdu plus de 60% au cours des trois dernières années et son niveau de valorisation reste faible, affichant des niveaux de valorisations historiquement bas concernant sa valeur d’entreprise.

En tenant compte du plan de restructuration entamé et du positionnement de Pierres & Vacances dans un secteur du tourisme voué à continuer à croître, nous pensons que le groupe a de belles années devant lui.

Dès lors, les premiers effets positifs concrets pourraient se faire sentir dans les deux ans à venir, raison pour laquelle il est  temps de se positionner en avance.

 

Conseil d’achat

Cours d’achat : 15€, proche des niveaux actuels.

Le RSI dessine une légère divergence haussière en données hebdomadaires ; on constate également une augmentation des volumes qui peut coïncider avec l’achat important d’actions par des investisseurs institutionnels, confiants envers les perspectives proposées par Pierre & Vacances.

Objectif de cours : 30€ (horizon 3 ans)

Plus-value espérée : 100%

Allocation (pour les portefeuilles de plus de 100.000€, dans le cadre d’une diversification en bon père de famille) : 2%

Risque : moyen

Ticker : VAC

Code ISIN : FR0000073041

Marché : Euronext Paris

C/B 2019 : / (non pertinent car la société n’a pas encore publié de bénéfice cette année)

Est. C/B 2020 : 21

Rendement du dividende : 0,23%