Kinepolis, croissance au rendez-vous

Kinepolis Group est une société belge spécialisée dans l’exploitation de salles de cinéma.

Domaine d’activité

Kinepolis exploite principalement des multiplexes cinématographiques : vente de tickets, de confiseries et de boissons, vente d’espaces publicitaires, organisation d’événements, etc. A la fin 2017, le groupe possédait un réseau de 94 complexes cinématographiques implantés principalement en Belgique (11), au Canada (44), aux Pays Bas (17), en France (11) et dans le reste de l’Europe.

Une partie de ces complexes sert aussi de surfaces à caractère commerciales (restaurants, magasins, etc).

Enfin, Kinepolis Group s’occupe de quelques productions cinématographiques, et livre des services techniques (tels de l’assistance technique et l’entretien des projecteurs).

Perspectives

La reprise, fin 2017, de Landmark Cinemas, le deuxième groupe cinématographique au Canada (10 % du marché), exploitant 303 salles réparties dans 44 complexes, a permis au groupe de s’expatrier pour la première fois hors d’Europe.

La plupart des salles de Landmark sont plus petites et attirent moins de clients que celles de Kinepolis sur le Vieux Continent. Surtout, la rentabilité par personne y est inférieure.

Toutefois, le Canada a une approche culturelle fort proche de la mentalité européenne (à l’opposé des habitudes aux USA), facilitant la transposition du business modèle occidental de Kinepolis, qui a pour ambition d’y inverser la tendance.

De plus, actuellement, les cinémas canadiens sont moins rentables que la moyenne du groupe, car les spectateurs n’y dépensent pas beaucoup d’argent en nourriture et boissons, une fois leur ticket acheté.

Ces cinémas ne sont pas encore équipés de larges self-services comme c’est le cas chez leurs voisins européens, lacune que compte bien résorber Kinepolis.

Ainsi, alors que l’on constate une hausse spectaculaire du chiffre d’affaires dans les cinémas canadiens, les bénéfices, eux, restent à la traîne (du fait du manque de confiseries dans les établissements).

Le Canada, aujourd’hui premier pays en termes de fréquentation et la deuxième pour le CA, sera donc logiquement une énorme source de rentabilité à l’avenir, dès que les confiseries seront opérationnelles.

Conclusion

Grâce à Landmark Cinemas, l’exploitant de salles devrait poursuivre son expansion et sa croissance.

De plus, cette nouvelle implantation internationale permet de pallier certains manques d’affluence saisonniers causés par des événements sportifs (par ex : Coupe du Monde de football), qui n’ont pas le même impact sur la population d’un continent à l’autre.

Enfin, nous sommes certains que le cinéma devient un hobbys premium face à la nouvelle mode du streaming à domicile. Dès lors, la population est prête à augmenter ses dépenses en nourriture cinéma, outre le prix du ticket.

Le cinéma s’inscrit dans la logique des divertissements, grande tendance de la société contemporaine, amenant un nombre croissant d’individus à se rendre au cinéma.

Ainsi, Kinepolis est une machine à cash et désormais une valeur de croissance, payante sur le long terme.

Conseil : achat

L’action a légèrement consolidé ces derniers temps, nous ne pensons pas qu’elle baissera beaucoup plus. Il s’agit là d’un graphique en données hebdomadaires. Nous conseillons de se positionner entre la moyenne mobile 200 et la moyenne mobile 147 (deux supports extrêmement puissants), à un cours de 48€.

Cours d’achat : 48€

Objectif de cours : 75€

Plus-value espérée : 56%

Allocation (pour les portefeuilles de plus de 100.000€, dans le cadre d’une diversification en bon père de famille) : 4%

Risque : faible +

Ticker : KIN BB

Code ISIN : BE0974274061

Marché : Euronext Bruxelles

C/B 2019 : 22

Est. C/B 2020 : 19

Rendement du dividende : 2,28%