Ambu, un repli à saisir

Ambu est spécialisé dans la conception, la fabrication et la commercialisation de fournitures médicales.

Domaine d’activité

La famille de produits se divise comme suit :

– Matériels de soins hospitaliers et de réanimation (35,5% du chiffre d’affaire)

– Dispositifs de monitorage et de diagnostic (32,4% du CA)

– Endoscopes à usage unique (32,1% CA)

Ses marchés de vente sont l’Amérique du Nord (46,4%) suivie de l’Europe (40,1%), le Danemark (1,9%), et le reste du monde (11,6%). Ces différents sites de production (Chine, Malaisie & Etats-Unis) lui permettent, en cas d’intensification de la guerre commerciale sino-américaine, de ne pas souffrir de l’augmentation des droits de douanes.

Perspectives

Fin 2018, la banque d’investissement JP Morgan déclarait qu’Ambu pourrait doubler ses ventes d’ici 2025, pour atteindre un niveau légèrement inférieur à 23Mds de DKK, soit plus de 3Mds d’euros.

Cette prévision est loin d’être présente dans les cours de l’action, qui ne profite pas de l’environnement globalement incertain et volatil sur les marchés financiers actuellement. Néanmoins dès 2020 et jusqu’en 2025, voir 2030, ces effets de croissance seront eux bien visibles dans la réalité.

Le 15 mai 2019, Juan-José Gonzalez a succédé à Lars Marcher comme CEO d’Ambu. Cet Américain de 46 ans est d’abord passé par McKinsey, puis Pfizer, avant d’évoluer 12 ans chez Johnson & Johnson.

Suite à cette nouvelle, le titre a reculé jusqu’à plus de 13% en une séance à Copenhague. Le fabricant n’a pas réussi à convaincre les investisseurs sur ce changement de dirigeant, nécessaire selon le Conseil d’Administration en raison de la nouvelle phase de croissance dans laquelle se dirige l’entreprise.

Quelques chiffres

Le Conseil d’Administration a réitéré les objectifs annuels, soit une croissance organique de 15 à 16%, une marge d’Ebit ajustée de 22 à 24% et environ 400 à 475 millions de couronnes danoises de cash-flow libre (environ 53 millions d’euros). Toutefois, une charge exceptionnelle de 38 millions de couronnes danoises (environ 5,1 millions d’euros) sera prise en compte, en particulier en relation avec les stock-options accordées à l’ex-dirigeant.

Conclusion

Le cours de l’action a fortement baissé ces derniers temps suite à ces nouvelles. Pourtant, ces événements temporaires ont largement été sur-interprétés par le marché.

Les perspectives restent identiques (càd excellentes) et le nouveau dirigeant, outre son expérience internationale, a déménagé au Danemark avec sa famille, ce qui prouve son intention de s’atteler au mieux à sa nouvelle tâche.

L’entreprise danoise, elle, reste un modèle de croissance dans une activité spécialisée sur les soins à destination d’un public âgé, toujours plus nombreux. De même, il semblerait que ses appareils d’endoscopie à usage unique fassent l’objet d’un remboursement par un nombre croissant de mutuelles européennes.

Conseil : achat

La société revient sur des niveaux de valorisation très attrayante bien qu’il est probable que la baisse se prolonge encore une semaine ou deux. A un horizon 3-5ans, celle-ci ne sera certainement plus qu’un mauvais souvenir.

Nous conseillons dès placer un ordre d’achat limit à 90DKK bien que la barrière psychologique des 100DKK puisse aussi être prise en compte.

Objectif de cours : 300DKK à horizon 3-5ans

Plus-value espérée : plus de 200%

  • Allocation : Pour les portefeuilles de plus de 100.000€, dans le cadre d’une diversification en bon père de famille : 3%
  • Pour les plus risqués à capital plus faible : 5% à 10%

Risque : moyen –

Ticker : AMBU B

Code ISIN : DK0060946788

Marché : NASDAQ OMX COPENHAGEN

C/B 2019: 79

Text box item sample content